DV, Département Virtuel

Bretagne

Interview de Florence Meichel

Apprendre2.0 : un espace d’échanges pour Apprendre à Apprendre

En formation, il est possible d’entreprendre et d’innover ensemble

jeudi 24 juin 2010 par Jean-Marie Gilliot

Florence, tu es consultante-formatrice, mais surtout connue comme fondatrice du réseau Apprendre2.0. Peux-tu nous dire quelques mots sur ce réseau ?

Apprendre 2.0 est né le 1er août 2007... À l’origine, sa création répondait à la convergence de trois faisceaux :

  • Un besoin en formation continue au sein de la communauté éducative francophone, orientée vers l’Apprendre a Apprendre et l’intégration des TIC
  • Le développement de la plate-forme NING qui offrait la possibilité de créer des espaces d’apprenance pertinents
  • Ma propre recherche/action sur les organisations et réseaux apprenants http://reseaux-apprenants.blogspot.com/

4 ans plus tard, Apprendre 2.0 est devenu un espace d’échanges de savoirs et de pratiques online, tourné vers l’Apprendre à Apprendre...tourné aussi vers le développement de l’esprit critique et les processus d’émancipation/individuation..Il accueille un peu moins de 1700 personnes réparties globalement dans le monde de la francophonie et présentant des profils très variés (professeurs, enseignants, éducateurs, formateurs, apprenants, parents, chercheurs en sciences de l’éducation, psychologues, sociologues, consultants. informaticien...etc...)

Pour en comprendre les tenants et les aboutissants, le mieux est de prendre connaissance de ces présentations synthétiques qui font le tour des points clefs :

Le changement de politique commerciale de Ning a fait trembler les fondations même du réseau Apprendre2.0. Cela a suscité toute une discussion autour des outils et des hébergements. Qu’en retiens tu ?

Je ne sais pas si l’on peut dire que le changement de politique commerciale a fait trembler les fondations d’Apprendre2.0...L’idée d’Apprendre à Apprendre semble toujours aussi pertinente à développer pour chacun...Et c’est ce qui me parait fondamental...La plateforme de travail n’est qu’un outil, pas un fondement !

Cela étant dit, il est clair que la décision de NING nous amène a reconfigurer le système dans lequel nous avons évolué jusqu’à présent et nous invite aussi a nuancer l’idée de services dits "gratuits" http://www.framablog.org/index.php/... ... Derrière cette gratuite apparente. il y a des gens qui travaillent énormément pour fournir un service de qualité...Cela a un coût qu’il faut bien compenser d’une manière ou d’une autre (en espérant que l’idée d’économie de la contribution http://www.arsindustrialis.org/pour... et celle du revenu de vie http://appelpourlerevenudevie.org/ finissent enfin par déboucher sur du concret). NING a sans doute surestimé l’efficacité de son business modèle base sur la publicité et les offres premiums, mais il n’est pas le seul dans ce cas...C’est une difficulté récurrente a laquelle sont confrontes aujourd’hui bon nombre de services issus de la mouvance dite web 2.0 et elle impacte directement leur pérennité dans le temps.

Les discussions que nous avons pu avoir au sein de Apprendre 2.0 nous ont permis d’identifier collectivement différentes pistes d’action possible pour accompagner ce changement :

  1. Migrer vers une autre plate-forme gratuite et hébergée type GROU-PS ou autre ;
  2. Rester sur NING et payer le service correspondant ;
  3. Migrer vers une solution libre type ELGG ou BUDDYPRESS en payant l’hébergement (Olivier Carbone se proposant comme mécène dans un premier temps).

Il faut bien admettre cependant que les modifications et précisions apportées par NING ces derniers jours sur l’évolution de leurs services ont considérablement changé le contexte de la discussion à laquelle nous faisons référence ici ! http://apprendre2point0.ning.com/fo...

Du coup,comment va évoluer le réseau Apprendre2.0

Si on résume en fonction de la nouvelle situation :

Les nouvelles fonctionnalités de NING http://about.ning.com/revenue/?xg_s... offrent non seulement la possibilité de sauvegarder et de récupérer a tout moment l’intégralité des contenus dont nous restons propriétaires. Ils facilitent aussi le co-financement interne (200 dollars par an pour l’hébergement NING http://about.ning.com/announcement/...)...En restant sur NING, nous ne sommes pas obligés de migrer les données (avec tous les problèmes de compatibilité et de perte de référencement que cela peut entraîner)...et cela laisse le temps, l’apaisement et l’énergie nécessaire pour de futurs projets à visée émancipatrice...

Grou-ps est en cours de test... Ils ont prévenu que l’intégration des data via NING pouvait prendre plusieurs semaines...le résultat reste incertain et en l’état actuel la plate-forme est en anglais...il existe un outil pour adapter l’environnement linguistique mais pour avoir regardé ça de près et commencé quelques traductions, la tâche reste lourde...A noter que GROU-PS, comme NING, donne aussi la possibilité de récupérer les données et les fonctionnalités de deux plate-formes restent assez proches.

Pour ce qui est de la migration vers une solution libre : le réalisme reste de rigueur : cette solution est certes élégante et pertinente, mais elle reste complexe à mettre en œuvre et va donc prendre pas mal de temps pour sa mise en route et sa maintenance...et c’est sans doute la le problème majeur...Comme l’a souligné Olivier Carbone dans une de nos discussions, chacun de nous est bénévole sur Apprendre 2.0...le temps et l’énergie que nous pouvons lui consacrer est relativement limité...

Donc au final et dans ce nouveau contexte, je me dis que la solution que propose NING est peut être celle qui répond le mieux à nos contraintes actuelles, tout en nous donnant en plus la possibilité de repartir les coûts (bon début pour une réflexion plus approfondie vers des outils/réseau en P2P)...

Quels projets pour la suite ?

Les projets sont de plusieurs ordres !

Par ordre d’échéance, je dirais que le premier vise la mise en place du co-financement de la plateforme...ca devrait se mettre en place assez rapidement !

Le deuxième axe serait d’ordre organisationnel : le développement et l’élargissement du système de co-animation collective pourrait nous permettre de mieux repartir les tâches, créer de nouvelles dynamiques, donner la place à de nouvelles idées, nous laisser du temps pour travailler, entre autres, sur des processus émancipateurs associés a des outils p2p et trouver les partenaires nécessaires !

Pour des raisons d’organisation, je ne vois pas l’intérêt de faire évoluer Apprendre 2.0 vers une structure associative...Cela représenterait beaucoup de contraintes supplémentaires pour pas grand chose de plus...Par contre il nous faudra sûrement réaffirmer avec force un certain nombre de valeurs culturelles comme celle du don et contre-don et celle des interactions sur le mode gagnant/gagnant, sans lesquelles ce collectif est voué a disparaître ! Et ce n’est pas le statut associatif qui créera cette force vive mais plutôt une conscience collective de nos liens et de ce qu’ils impliquent les uns envers les autres et au long cours !

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

Antenne Numérique
Ecole Paul Dukas
Rue Paul Dukas
29200 Brest
tel 06 85 17 62 95


Voir une carte plus grande

Direction de Publication
Antony Auffret
rédacteurs
Coline Rannou-Colliot

Aux sciences citoyens !


RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mentions légales | SPIP
Soutenir par un don