DV, Département Virtuel

Bretagne

Interview de Caroline Jouneau-Sion

En formation, il est possible d’entreprendre et d’innover ensemble

mardi 22 juin 2010 par Jean-Marie Gilliot

Caroline, tu es enseignante en Histoire-Géographie et éducation civique, mais on te connait surtout par ton activité au sein des Clionautes. Peux tu nous en dire quelques mots ?

L’association Les Clionautes est née officiellement en 1998, mais l’essentiel existait déjà autour d’une liste de discussion sur l’enseignement de l’Histoire-Géographie en France, H-Français. L’un des fondateurs, François Jarraud, aujourd’hui rédacteur en chef du café pédagogique, en a été le président pendant 6 ans. J’ai moi-même repris la présidence en 2006, et c’est désormais Emmanuel Maugard qui assure ces fonctions. Mon rôle dans l’association a été essentiellement de nous faire connaître et reconnaître par les différents partenaires de l’éducation, comme un élément important de la réflexion autour des technologies en histoire et en géographie.

Votre association est suffisamment mûre pour avoir connu des changements de président(e). Comment s’est passé le changement pour l’association ? Et pour toi ?

Cela s’est un peu passé dans la douleur. J’ai démissionné, découragée par l’agressivité d’une partie des adhérents. Je pense que c’est lié à la crispation autour des réformes de l’éducation et au media "courrier électronique", bien piètre outil de débat. Mais de cette mauvaise période sont sorties des choses très positives : un nouveau président pour les Clionautes, Emmanuel Maugard, qui reprend le flambeau de belle manière, des projets tout à fait passionnants pour cette association, comme la participation à la création d’un manuel électronique. De mon côté, j’ai appris beaucoup sur la manière de travailler en équipe à distance, tant sur les outils et les étapes que sur les attitudes nécessaires pour faire avancer un travail collectif dans la joie et la bonne humeur !

Peux-tu nous décrire tes autres activités et tes projets actuels ?

Je fais partie du conseil d’administration du CRAP Cahiers Pédagogiques, une association à la fois ancienne et à la pointe de la réflexion pédagogique. Ils éditent une revue de grande qualité, les Cahiers Pédagogique, organisent les Rencontres d’été qui sont un moment de formation extrêmement important et précieux, alors que la formation initiale et continue des enseignants se réduit comme peau de chagrin. Le CRAP - Cahiers Pédagogique c’est aussi des des conférences et une participation active au débat public sur l’éducation. Je suis également professeure associée à l’INRP (Institut National de la Recherche Pédagogique) au sein de l’équipe EducTice, dans un groupe qui travaille sur les rapports entre le jeu et les apprentissages. J’aime beaucoup cet institut de recherche qu’est l’INRP : les chercheurs et les enseignants de notre équipe oeuvrent main dans la main pour construire le projet de recherche, pour le mettre en oeuvre et pour l’analyser. Cette institution me paraît réussir à communiquer ses résultats de façon à ce que des enseignants s’en saisissent pour leur pratique quotidienne.

Je travaille aussi avec des entreprises privées, ce qui est assez formateur pour moi. J’ai coordonné la relecture du manuel de 5ème du livrescolaire.fr en histoire-géographie, une formidable expérience de travail collaboratif que je compte bien poursuivre et approfondir l’an prochain. J’aime beaucoup l’idée d’écrire collaborativement un manuel scolaire, d’autant que lelivrescolaire.fr développe en même temps les outils d’écriture et de relecture collaborative et envisage une réflexion très approfondie sur le sujet, en partenariat avec le monde de la recherche. J’ai conseillé le fabriquant d’ENT Fronter pour la création d’un cahier de texte numérique. Ces activités sont tellement diverses qu’elles peuvent sembler éclatées mais elles tournent autour de quelques axes qui sont vraiment importants pour moi : le travail collaboratif d’abord, dont je commence à saisir les ficelles et que je mets en pratique dans les projets dans lesquels je m’implique ; le jeu également, que j’aimerais développer dans le manuel scolaire ; les réseaux enfin, parmi lesquels je trouve des partenaires avec lesquels il est infiniment enrichissant d’échanger.

À ton avis, les enseignants sont-ils mûrs pour adopter des pratiques coopératives dans leur métier ?

Les enseignants sont amenés à travailler ensemble depuis longtemps, au sein de leur établissement essentiellement. L’enjeu désormais c’est d’élargir la salle des profs. Les enseignants maîtrisent de mieux en mieux les technologies qui permettent de travailler ensemble et à distance. Pour le travail coopératif, ce mode de travail dans lequel chacun apporte sa pierre à un édifice commun, ça n’est pas très compliqué puisque chacun utilise ses compétences pour faire dans son coin un bout du travail. Le travail collaboratif est plus difficile : travailler à plusieurs mains sur un même objet sans se répartir les tâches, cela demande quelques compétences supplémentaires. Il faut savoir écouter avec bienveillance, partager ses compétences et se laisser former, formuler et recevoir les critiques de manière constructive. Ce n’est pas évident non plus pour nous, supposés détenir le savoir, d’exposer notre travail en cours de construction ou même de modifier le travail d’un autre. Je crois cependant que les enseignants habitués au web 2.0 prennent l’habitude de ces pratiques, et comprennent assez vite l’intérêt de cette forme de travail collectif.

Quelques liens

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

Antenne Numérique
Ecole Paul Dukas
Rue Paul Dukas
29200 Brest
tel 06 85 17 62 95


Voir une carte plus grande

Direction de Publication
Antony Auffret
rédacteurs
Coline Rannou-Colliot

Aux sciences citoyens !


RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mentions légales | SPIP
Soutenir par un don