C, comme com

Bretagne

Les petits débrouillards Grand Est lance son appel aux dons d’urgence !

vendredi 4 janvier 2013 / libellé : Engagements par Anthony Bossard / Directeur artistique

Association d’initiation aux sciences, les Petits Débrouillards doivent trouver 15.000 € avant la fin du mois. Sous peine de mort.

L’année commence mal pour les Petits Débrouillards du Grand Est. C’est un véritable compte à rebours mortel qui s’est enclenché pour cette association qui se démène pour communiquer aux jeunes le goût des sciences. Créée il y a dix ans, la structure est en effet au bord du dépôt de bilan.

A cause, bien sûr, de l’incontournable crise. « Les banques sont devenues très frileuses avec les associations. La nôtre nous a lâchés en avril dernier lorsque nous avons bouclé notre exercice 2011 avec un déficit de 21.000 €. Depuis, elle ne nous accorde plus aucune facilité de paiement. Nous n’avons plus droit à des découverts ou des emprunts. Nous n’avons plus aucune marge de manœuvre », explique Ameline Bunle, la directrice interrégionale des Petits Débrouillards.

Conséquence : l’association est à la merci de la moindre turbulence de trésorerie. Elle doit ainsi impérativement trouver 15.000 € d’ici la fin du mois. « Cela représente nos dettes les plus urgentes. Celles que nous devons régler à l’Urssaf et aux organismes sociaux. Si ce n’est pas fait, nous serons déclarés en cessation de paiement », se désole la directrice.

Le paradoxe, c’est que l’association a plein de projets et ne cesse de croître. Elle compte aujourd’hui 20 salariés, 26 volontaires en service civique et une centaine d’étudiants vacataires. Elle couvre la Lorraine mais aussi l’Alsace, la Bourgogne et Champagne-Ardenne. Et surtout, elle touche des milliers d’enfants et d’adolescents. 60.000 chaque année en Lorraine.

Ses clubs de science dans les écoles, collèges, lycées et autres MJC ont du succès. Tout comme les animations scientifiques organisées régulièrement au pied des immeubles dans les quartiers.

Appel aux dons

Et si malgré ces réussites, l’association se retrouve aujourd’hui avec le couteau sous la gorge, ce n’est pas uniquement de la faute à la crise. « Notre moyenne d’âge est de 24 ans. Nous sommes une bande de jeunes qui pétillent. Nous n’entrons pas forcément dans les cases. Et les collectivités ont du mal à nous suivre. Nous aimons avant tout nous amuser en mettant en place des activités et c’est vrai que nous avons un problème de reconnaissance, de soutien politique », analyse Ameline Bunle.

Il suffit de voir le montant dérisoire de la subvention versée par le ministère de la Recherche et de la Technologie (lire ci-contre) pour comprendre que la vision ludique et hors des sentiers battus de la science défendue par les Petits Débrouillards n’emballe pas forcément tout le monde.

Autre paradoxe : l’association est au bord du gouffre alors qu’elle n’est pas en aussi mauvaise santé financière que ça. « De l’argent, nous en avons… mais virtuellement », explique la directrice. Elle attend en effet deux grosses subventions qui doivent tomber à partir d’avril. Une enveloppe doit venir de l’Europe (200.000 €) et l’autre de l’Etat au titre des investissements d’avenir (300.000 € sur trois ans). En attendant, il faut trouver d’urgence les calamiteux 15.000 €. D’où un appel aux dons lancés auprès des parents, des chercheurs et des partenaires. A votre bon cœur, messieurs, dames…

Christophe GOBIN

Soutenez les petits débrouillards

Vos commentaires

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

Siège
13 bis bd du Portugal
35200 Rennes
tel 02 99 50 05 14

Direction de Publication
Anthony Bossard

Aux Sciences Citoyens !


RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mentions légales | SPIP
Soutenir par un don