BR, Bretagne

Bretagne

Plateau des Capucins à Brest : Les petits débrouillards proposent un lieu vivant du XXIème siècle !

mardi 12 novembre 2013 par Antony Auffret / Coordinateur DV et innovation, Hélène Breard / Directrice adjointe

L’émergence d’un nouveau quartier à Brest, le plateau des Capucins, est un enjeux majeur pour la ville. Réunissant en une unité de lieu des habitants, des commerces et des équipements culturels, le futur quartier des Capucins fait rêver bon nombre de brestoises et de brestois. Il fait rêver et interpelle, questionne. Pour permettre aux habitants ou même aux gens de passage de s’approprier pleinement ce nouveau quartier en le connectant au reste de la ville, pour leur permettre d’inscrire ce lieu dans une continuité spatiale et temporelle, la ville de Brest souhaite créer un centre d’interprétation, véritable un pont permettant de relier le passé à l’avenir.

Concernés par les évolutions de la ville et résolument bâtisseurs, les petits débrouillards se saisissent alors de cette perspective pour apporter leur pierre.

En 1989, à l’occasion de l’exposcience internationale qui se tenait au Quartz, les premières animations brestoises des petits débrouillards permettaient aux jeunes et aux adultes de découvrir les sciences de manière ludique et active en s’initiant à la démarche expérimentale.

Ainsi, plusieurs brestois adhérèrent à ce projet visant à apporter une contribution citoyenne au développement de l’esprit critique, de la curiosité pour les sciences et finalement visant à permettre aux gens d’enrichir la part scientifique et technologique de leur culture générale.

Depuis lors (23 ans déjà...), les petits débrouillards participent activement à la vie de la cité, souvent loin des projecteurs, dans les quartiers de Brest, toujours en partenariat avec les équipements de quartiers, les associations d’habitants, les associations d’éducation populaires mais aussi, bien évidement, avec les nombreux organismes scientifiques et d’enseignement supérieur du territoire.

D’abord avec une caisse de matériel sous le bras, ensuite avec des équipements de plus grande envergure comme le Débrouillobus, un bus de ville modifié en atelier d’animations qui parcourt la ville, les petits débrouillards s’adressent à tout le monde.

Très vite, partant de l’environnement immédiat, explorant les sciences et technologies du quotidien, c’est la ville en train de se faire que les petits débrouillards travaillent avec les habitants. Ainsi plusieurs projets ont permis à des enfants et des adultes de participer activement à la fabrication de leur ville. Citons quelques exemples de cette participation :

JPEG - 441.9 ko
inauguration paraboles jardin hyppolyte Rolland - saint-pierre Brest

Enfin, dans la logique de cette dynamique, les petits débrouillards avec la Maison du Libre et Telecom Bretagne, pilotent la réalisation d’un grand fablab sur Brest, Les Fabriques du Ponant, en partenariat avec tous les acteurs de la vie du pays de Brest. Parmi les secteurs concernés on trouve : l’enseignement supérieur et la recherche (ENIB, EESAB, UBO,...), les acteurs de l’économie traditionnelle (CCI, chambre des métiers, entreprises privées,...), des acteurs culturels (centre d’art Passerelle), des associatifs, le secteur social, des hybrides (La cantine numérique)... Ce projet s’inscrit clairement dans l’histoire de Brest en se saisissant des enjeux sociaux et technologiques du XXIième siècle (en savoir plus : http://www.lespetitsdebrouillardsbr...).

Ainsi, nourris de leurs expériences, de leur connaissance de la ville et de la richesse du territoire, les petits débrouillards conçoivent un centre d’interprétation à l’énergie centripète.

Un centre d’interprétation est d’abord un lieu vivant, qui donne à comprendre le présent pour imaginer et participer à la réalisation de l’avenir.

Si ce n’est pas un espace qui expose le passé comme la nostalgie d’un glorieux temps jadis, il s’appuie sur l’histoire pour permettre de comprendre le présent et fait du présent l’atelier de fabrication du futur.

Car si nous vivons une période de crise économique, environnementale (réchauffement climatique, érosion de la biodiversité,...) et surtout sociale, il faut rappeler que les citoyens n’en sont pas les victimes passives et impuissantes et que le pays de Brest dispose d’atouts pour naviguer dans cette tempête.

Déjà dans les année 70, Georges-Henry Rivière, père des écomusées eux mêmes ancêtres des centres d’interprétation, concevait l’écomusée comme un lieu participatif, un lieu du territoire façonné par les habitants, à l’image de l’écomusée de l’île de Groix dont les collections sont composées à 80% de dons des habitants.

Un équipement culturel du XXIième siècle doit permettre la participation active des habitants, leur permettre de se saisir du présent et d’agir. En ce sens, la mise en lumière des richesses urbanistiques, des nombreux équipements scientifiques, des projets industriels du territoire (énergies marine, chantier Damen, Arsenal, SDMO,..), de l’enseignement supérieur (Univeristé, grande écoles, ...) doit permettre aux habitants de Brest mais aussi aux visiteurs de mesurer la capacité du territoire et de ses habitants à prendre en main leur devenir.

JPEG - 607.2 ko
imagine capucin 3

Donc la proposition des petits débrouillards, se voulant une contribution ambitieuse au projet, fait appel à tout cela :

  • Participation des habitants à la création d’expositions
  • Circulation dans les quartiers des expositions temporaires
  • Dynamisation de l’écosystème culturel : médiathèque, fablab, cantine, fourneau, ...
  • Accueil de projets de lycées pro, de projets industriels, scientifiques
  • Mise en place d’ateliers permanents pour enfants et adultes : ateliers scientifiques, savoir-faire, une cuisine pédagogique,...
  • exposition permanente articulant Histoire, patrimoine, science et technologie permettant de comprendre le présent et de se projeter dans l’avenir.
  • une place de choix pour les usages du numérique ...

Un espace ou l’expertise scientifique (sciences humaines et sociales et sciences de la matière) discute avec l’expertise citoyenne (vécu d’ouvriers, d’habitants, d’artisans, de lycéens, d’élèves,...).

Mieux que dormir dans les tiroirs, les idées gagnent à circuler !

Vous pouvez librement télécharger, plus bas, les dossiers qui détaillent cette idée.

A votre disposition.

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mentions légales | SPIP
Soutenir par un don